MASTER – Chimie et science du vivant – parcours Bioanalyse et valorisation des agroressources (BIVA)

Master (bac +5)
Apprentissage accessible a compter de la première année
09/01/2024
16/06/2024
deux semaines école puis semaine entreprise
[seopress_breadcrumbs]

Objectifs de la formation

L’objectif du parcours Bioanalyse et Valorisation des Agroressources (BiVA) est de former des spécialistes en sciences analytiques au service de la recherche et de la bioe?conomie.
La formation, aussi accessible en apprentissage, vise à la maitrise des techniques analytiques modernes pour la séparation et l’identification structurale des biomolécules afin de caractériser les ressources d’origine algale, agricole ou forestière. Les étudiants issus de la formation sont capables de développer et de mener des études prospectives et analytiques en fonction du type de biomolécules ou de matière première d’intérêt. Ils sont en capacité de réaliser et d’interpréter tout type d’expérimentation nécessaire dans le cadre de l’entreprise ou d’un laboratoire de recherche.

Pré-requis

Validation du master 1 conseillé

Contenu de la formation

Outre les compétences disciplinaires telles que les techniques d’analyses biochimiques (RMN, HPLC, RAMAN…), d’analyses biologiques (Tests ELISA, PCR…) ou de techniques propres à l’analyse des matières premières végétales, les futurs diplômés font l’acquisition de compétences transverses en communication aussi bien à l’écrit qu’à l’oral en français et en anglais, ainsi que des compétences en montage et gestion de projets.
La réalisation d’un stage en entreprise ou en laboratoire de recherche vient compléter les compétences acquises au cours de la formation. 
La formation BiVA permet donc aux étudiants possédant un cursus en chimie, biochimie, biologie cellulaire ou physique-chimie d’intégrer une formation transdisciplinaire se situant à l’interface de la chimie et des sciences du vivant, constituée d’enseignements adossés à des laboratoires reconnus et/ou à finalité professionnalisant pour un secteur d’activités identifiées et porteur d’emplois (le secteur de la Bioéconomie qui représente environ 300 entreprises, 165 000 emplois et un CA de 10 milliards € en France).

Compétences

L’objectif du parcours Bioanalyse et Valorisation des Agroressources (BiVA) est de former des spécialistes en sciences analytiques au service de la recherche et de la bioe?conomie.
La formation, aussi accessible en apprentissage, vise à la maitrise des techniques analytiques modernes pour la séparation et l’identification structurale des biomolécules afin de caractériser les ressources d’origine algale, agricole ou forestière. Les étudiants issus de la formation sont capables de développer et de mener des études prospectives et analytiques en fonction du type de biomolécules ou de matière première d’intérêt. Ils sont en capacité de réaliser et d’interpréter tout type d’expérimentation nécessaire dans le cadre de l’entreprise ou d’un laboratoire de recherche.

RNCP34110BC01 – Communication spécialisée pour le transfert de connaissances :
– Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation 
– Communiquer à des fins de formation ou de transfert de connaissances, par oral et par écrit, en français et dans au moins une langue étrangère     
RNCP34110BC02 – Appui à la transformation en contexte professionnel :
– Gérer des contextes professionnels ou d’études complexes, imprévisibles et qui nécessitent des approches stratégiques nouvelles 
– Prendre des responsabilités pour contribuer aux savoirs et aux pratiques professionnelles et/ou pour réviser la performance stratégique d’une équipe 
– Conduire un projet (conception, pilotage, coordination d’équipe, mise en œuvre et gestion, évaluation, diffusion) pouvant mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un cadre collaboratif  
– Analyser ses actions en situation professionnelle, s’autoévaluer pour améliorer sa pratique dans le cadre d’une démarche qualité 
– Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale   
RNCP34110BC03 – Usages avancés et spécialisés des outils numériques :
– Identifier les usages numériques et les impacts de leur évolution sur le ou les domaines concernés par la mention 
– Se servir de façon autonome des outils numériques avancés pour un ou plusieurs métiers ou secteurs de recherche du domaine
RNCP34110BC04 – Développement et intégration de savoirs hautement spécialisés :
– Mobiliser des savoirs hautement spécialisés, dont certains sont à l’avant-garde du savoir dans un domaine de travail ou d’études, comme base d’une pensée originale 
– Développer une conscience critique des savoirs dans un domaine et/ou à l’interface de plusieurs domaines  
– Résoudre des problèmes pour développer de nouveaux savoirs et de nouvelles procédures et intégrer les savoirs de différents domaines 
– Apporter   des contributions novatrices dans le cadre d’échanges de haut niveau, et dans des contextes internationaux 
– Conduire une analyse réflexive et distanciée prenant en compte les enjeux, les problématiques et la complexité d’une demande ou d’une situation afin de proposer des solutions adaptées et/ou innovantes en respect des évolutions de la réglementation.
 

Modalités d’accès

L’accès est de droit en master 2 pour les étudiant·e·s ayant validé le master 1 correspondant à l’université de Lille.

Renseignez-vous sur les modalités d’accès dérogatoires en Master 2 en consultant le catalogue des formations de l’Université de Lille.

Modalités d’évaluation / Certifications

Évaluation des enseignements par épreuves écrite et/ou orale pour chaque bloc d’enseignement sous forme de contrôle continu et examens écrits et/ou oraux.

Métiers / Débouchés professionnels

Le master Chimie et sciences du vivant et le parcours BiVA en particulier permettent une insertion directe dans la vie sur des emplois visés de charge? de recherche, charge? d’études, assistant-inge?nieur, ingénieur d’études, responsable Innovation matières végétales, chargé de projets RetD extraction végétale et analyse etc.

Poursuite d’études possibles

La formation BiVA favorise une intégration directe sur le marché de l’emploi des étudiants tout en laissant la possibilité d'une poursuite d’études en doctorat.
Plusieurs dispositifs soutiennent la préparation à une formation doctorale (allocation du Ministère de la Recherche par les écoles doctorales, de la Région, Cifre, sur financement privé, association ou fondation…) dans des contextes différents : à l’université, en entreprise, dans un organisme de recherche ou à l’étranger. Environ 55 % des étudiants validant le master CSV choisissent une poursuite d’études en thèse en recherche académique mais aussi dans le secteur industriel.

Indicateurs

--

Taux d'insertion

0 %
Taux de réussite
0 %
Taux de rupture
--

Taux de satisfaction

Coordonnées
de l’école

UFR Développement social, Education, Culture, Communication, Information, Documentation (DECCID)
Rue du Barreau - BP 60149, 59653 VILLENEUVE D ASCQ CEDEX


Formations similaires

MASTER – Chimie – Chimie Durable Matériaux – CDMAT
MASTER – Chimie – Gestion et Traitement de l’Eau – GTE
MASTER – Electronique, énergie électrique, automatique – 3EA
MASTER – Chimie – Chimie Durable Organique – CDORG
MASTER – Chimie – Analyse Contrôle Qualité – ACQ
MASTER – Electronique, énergie électrique, automatique – Energies Electriques – 3EA EE
MASTER – Electronique, énergie électrique, automatique – Ingénierie de l’Automatique Transport Energie – 3EA IATE
MASTER – Electronique, énergie électrique, automatique – Robotique et Vision Artificielle – 3EA ROVA
MASTER – Génie industriel – Mçécanique, numérique et conception – GI MNC
MASTER – Génie industriel – Systèmes embarqués – GI SE
MASTER – Génie industriel – Industrie numérique – GI IN
MASTER – Management et commerce international – Parcours négociation trilingue

Contactez-nous

Découvrir Formasup HDF
Entreprise, recrutez un apprenti !
Nos formations, par domaine
Pourquoi devenir apprenti ?